Erasmus, c’est aussi pour les collégiens !

La classe de 4e C du collège Racine mène, pendant deux ans, un projet artistique et culturel. Cinq enseignants ont monté ce programme, qui a décroché un financement Erasmus. Quand ils seront en 3e, les élèves partiront en Pologne !
Non, les élèves de 4e C du collège Racine à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ne se sont pas mis à boire du vin ! Dans la jolie carafe et dans les verres à dégustation, c’est du jus de raisin. Cette mise en scène, dans la salle d’arts plastiques, est filmée par la prof d’anglais. Dans une semaine, les adolescents seront en visioconférence (en anglais !) avec leurs correspondants d’un collège de la ville d’Olsztyn, en Pologne, dans la Voïvodie de Varmie-Mazurie. Ils devront leur raconter quelle place prend le vin dans la gastronomie française.

Théâtre d’improvisation

Dans une autre salle, deux étages plus haut, l’autre moitié de la classe découvre le théâtre d’improvisation, en compagnie de deux comédiens de la compagnie Quai Ouest et de leur prof de lettres. Ce n’est pas facile de prendre la parole devant les autres, en inventant le dialogue au fur et à mesure.
Mais d’où vient donc cette effervescence, dans un établissement scolaire qui multiplie les initiatives pédagogiques ? Il s’agit d’un projet qui enthousiasme tout le monde, et qui a bénéficié de 34 000 € de crédits européens, au titre d’Erasmus +.

Erasmus au collège

Hé oui, Erasmus n’est pas réservé aux étudiants à la fac. Des collèges peuvent en bénéficier. « La 4e C est une classe artistique et expérimentale, explique Elisa Kerguillec, prof de lettres. Elle a fait l’objet d’un recrutement spécifique. Les élèves ont déposé leur candidature, ont passé un entretien. Nous en avons aussi sollicité certains. » L’enseignante insiste sur le fait que la mixité sociale, présente dans le collège, est bien réelle aussi dans cette classe. La 4e C intègre également deux élèves dans le cadre du dispositif Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire, destinée à des jeunes en situation de handicap) et un adolescent arrivé l’an dernier d’Inde, qui à l’époque ne parlait pas un mot de français.

Le collège explose

Revenons dans la classe de théâtre. C’est au tour de Patrick et Patrick d’improviser. Guillaume Delisle, un des deux comédiens, leur indique le thème : « on vient d’entendre une explosion ! » Les deux collégiens commencent aussitôt : « C’est quoi ? On dirait une explosion ! Que se passe-t-il ? On va allumer la télé. » Geste d’actionner une télécommande. Aussitôt Eric Rannou, le second comédien professionnel, enchaîne : « Le collège Racine vient d’exploser, le bâtiment A est entièrement détruit… » La séquence est rythmée, rigolote, et se termine sous les applaudissements.

Le conseil départemental accompagne ce projet, de même que l’association de jumelage avec la Pologne, la Passerelle, et d’autres. Tous les jeudis après-midi, la classe travaille à ce projet. « Nous irons à Paris en mai 2019, ajoute Elisa Keruillec. Nous y rencontrerons les correspondants polonais, qui viendront ensuite en Bretagne. »
Les collégiens de Saint-Brieuc, eux, se rendront à Olsztyn au printemps 2020, où ils présenteront un spectacle musical.