Classe pilote La Main à la pâte

L’établissement de Saint-Brieuc a intégré le réseau des collèges pilotes La Main à la pâte.

L’esprit de la démarche mise en oeuvre est le suivant : rendre l’enseignement des sciences attrayant, créatif et motivant, en développant la curiosité des élèves, en privilégiant l’expérimentation, et en ouvrant la classe sur l’extérieur.

Grâce à la proximité des vallées ou de la mer, les élèves bénéficient de terrains d’expérimentation variés et de premier choix. « À chaque fois qu’il y a la possibilité de sortir du cours magistral, nous la saisissons », relève l’un des cinq enseignants de SVT, technologie et physique-chimie concernés.

Les collégiens intègrent les bases de la démarche scientifique en apprenant à observer, à étudier, à expliciter oralement. « Notre ambition, à nous, professeurs, est de faire des élèves des écocitoyens responsables », commente une seconde enseignante.

À Racine, les travaux en partenariat sont multiples : sur la plongée avec le lycée Rabelais, par exemple, ou sur l’eau et la mer avec les primaires. L’Agglomération de Saint-Brieuc et diverses associations (comme Eau et rivières, ou les architectes du CAUE) sont également partie prenante. Cette ouverture passe aussi par l’intervention de chercheurs qui accompagnent les élèves. Des échanges réguliers ont ainsi lieu avec les départements Génie biologie et Sciences et génie des matériaux de l’IUT.

Une convention est désormais signée entre le collège Racine et la fondation La main à la pâte. Devenir officiellement collège pilote permet notamment à l’établissement de renforcer les échanges avec les scientifiques extérieurs et aux enseignants de bénéficier de formations spécifiques.

Source : Ouest-France

réseau la main à la pâte.jpg